Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : mindszenti, peintre contemporain et poète
  •  mindszenti, peintre contemporain et poète
  • : Toute l'actualité de la peinture et de la poésie de Laszlo MINDSZENTI, peintre contemporain. Ses expositions, ses nouvelles oeuvres sur toile ou sur papier ainsi que tout événement en rapport avec le peintre : ateliers pour enfants, initiations... La peinture du peintre contemporain Anna Mindszenti-Calische, sa fille discussions, échanges à propos des Mindszenti
  • Contact

Recherche

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 09:22

 

VERNISSAGE A CASTELNAU-MONTRATIER

 

Le petit Journal1

sous les couverts pendant les discours

 

 

László Mindszenti propose une peinture forte.

La couleur se met au service de la lumière et du mouvement. On y retrouve une fluidité, un élan, un souffle, des courbes, une rondeur, une énergie qui permettent d'oublier le monde stressant dans lequel nous vivons : des oeuvres nourries de sérénité de d'humour.

Cette remarquable exposition de peinture à l'huile où régnent la sensibilité et la puissance est ouverte à la maison Jacoj en présence de l'artiste jusqu'au 29 juillet, tous les jours sauf le jeudi de 15 heures à 19 heures et le dimanche de 10 heures 30 à 12 heures 30 et de 15 heures à 19 heures.

 

Le petit journal

« l’hebdomadaire du Lot »

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by mindszenti - dans presse
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 13:35

Publié le 27/10/2011 08:46 | La Dépêche du Midi Du 27/10/2011 au 30/10/2011

 

Le Passage-d'Agen

Laszlo Mindszenti, peintre, poète et homme

DSCN7379.JPGLaszlo à la ferme d'Estrades, un peintre, un poète, un homme


Né en Hongrie puis étudiant à Budapest, Laszlo Mindszenti se destine à la poésie quand les Soviétiques envahissent le pays. Contraint à l'exil, il s'installe dans une famille d'accueil à Rouen et reprend ses études à La Sorbonne. Il découvre par hasard la peinture en créant des cartes de vœux si expressives que ses amis le poussent à continuer dans cette voie.

Dès lors, Laszlo commence à peindre et ses toiles rencontrent un vif succès. Par acquis de conscience, il fera donc les Beaux-Arts où il passera de la 1re à la 3e année, tant son talent le précède et tant il désire acquérir une vraie formation. Fondateur de l'Académie libre de peinture et de dessin de Rouen, il y enseigne durant 15 ans à des enfants, des adolescents et à des adultes. Son succès est si grand qu'il finira par abandonner , ne pouvant plus donner libre cours à son inspiration et à sa création artistique, faute de temps à lui consacrer.Laszlo entame un doctorat à l'Institut d'art et d'archéologie à Paris, publie des recueils de poèmes et doit une fois de plus s'exiler en Lot-et-Garonne pour des ennuis de santé, en 1975. Depuis lors, il a notamment exposé au Parlement européen et notoirement dans son pays natal à Budapest.Doué d'une sereine quiétude apparente, la sympathie de sa douceur inonde son entourage d'une modestie sincère et les bras ouverts, il vous reçoit dans l'expression d'une simplicité bonhomme qui donne à sa peinture une expression particulière. Où sont donc passés les tourments de l'exilé, la vie dure et sans aucune liberté de l'oppression? L'artiste ne vous en dira rien de plus, se contentant de décrire à votre vue, la beauté de ses toiles d'une finition parfaite, de l'expression de sa vision d'un monde extra-planétaire où tout n'est que courbes et ellipses, d'un monde qu'il dépeint comme «il le voit».

Toujours en exposition à la Ferme d'Estrades jusqu'au 30 octobre, de 10h à 12h et de 14h à 19h.

Repost 0
Published by mindszenti - dans presse
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 19:13

 Publié le 12/10/2011 03:46 | Le Petit Bleu et la dépeche du midi


Le Passage-d'Agen. Laszlo Mindszenti, hôte de la Ferme d'Estrades

 vernssage passage-copie-1

 Laszlo tout en courbes : « Dans la nature, la ligne droite n'existe pas », nous affirme l'artiste.

Photos A.Jacquot

 

Vendredi 7 octobre, à 18 h, se tenait le vernissage de l'étonnante exposition de ce peintre hongrois, à la Ferme d'Estrades qui l'accueillera de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, tous les jours sauf le lundi, jusqu'au 30 octobre prochain.

Voici un peintre à donner en exemple aux jeunes écoliers, collégiens et autre lycéens pour son professionnalisme.

Plein de modestie, il apparaît distant, étranger, encore exilé de sa Hongrie natale dont il a gardé cet accent typique, secret, mais si agréable de sensibilité que les mots deviennent superflus.

Son apparente nonchalance cache l'âme fragilisée d'un être confronté très jeune aux réalités de l'oppression d'un régime très dur, qu'il décrit sans passion et sans haine.

Nous y reviendrons prochainement.

Ce peintre à l'inspiration onirique particulière mérite son succès par la réalisation soigneuse, très finie et travaillée de ses œuvres à l'huile, connues dans l'univers de son art.

Il vous narrera sa peinture et son univers avec des mots simples, vrais !

Jean Barrull, maire, Corinne Purnot et Patrick Bascoulergues de la commission culture de la municipalité, avaient tenu à l'honorer de leur présence.

A noter la présence remarquée de Paul Chollet, ancien maire d'Agen.

A.Jacquot

site Mindszenti

Repost 0
Published by A.Jacquot - dans presse
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 10:32
Publié le 05/10/2011 09:39 | La Dépêche du Midi
Du 07/10/2011 au 30/10/2011

Le Passage-d'Agen

Laszlo Mindszenti va exposer à la Ferme

La mairie dispose d'un site d'exposition exceptionnel à la Ferme d'Estrades, ici le mois dernier./Photo A.Jacquot
La mairie dispose d'un site d'exposition exceptionnel à la Ferme d'Estrades, ici le mois dernier./Photo A.Jacquot
La mairie dispose d'un site d'exposition exceptionnel à la Ferme d'Estrades, ici le mois dernier./Photo A.Jacquot

Ce talentueux artiste peintre va exposer ses toiles du vendredi 7 octobre au dimanche 30 octobre à la Ferme d'Estrades, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, tous les jours sauf le lundi.

Exposition exceptionnelle pour ce peintre qui termine à Rouen sa dernière présentation. Connu et reconnu des instances parisiennes et dans tout l'hexagone, l'artiste crée un monde où ses personnages sont à son image « aérien et poétique ». Ce peintre s'est déjà fait un nom dans le monde de l'art, ce qui demeure rare pour un artiste de son vivant. C'est donc un vrai bonheur de le voir au Passage-d'Agen livrer ses œuvres à notre regard. Une peinture marquée par la légèreté et la fine courbe de ses créatures hors du temps semblant « échapper à la cruelle loi de la pesanteur et aux noirceurs dont l'âme humaine est parfois remplie »…

Loin des salons parisiens, l'artiste s'est retiré dans nos campagnes profondes, aux confins des départements ruraux que sont le Lot, le Lot-et-Garonne et le Tarn-et-Garonne. Il y a créé « un des plus beaux ateliers de peinture qu'il ne soit donné de voir » dans notre beau pays de France, pour poursuivre son œuvre dans la plus sereine quiétude de ces lieux retirés, où la nature s'exprime encore librement pour en faire un lieu de délices divins.

Occasion unique que de découvrir la peinture pour les profanes et admirer des œuvres de caractère pour les amateurs plus « branchés peinture » !

Enfin, le site exceptionnel qu'est la Ferme d'Estrades convient on ne peut mieux à ce genre de manifestation. Le vernissage aura lieu sur site, à la Ferme d'Estrades, le vendredi 7 octobre, à 18 h, en présence des officiels municipaux passageois et des nombreux invités.

Rappelons que l'entrée y est gratuite et que les renseignements seront donnés au tél. 05 53 98 64 78. A ne surtout pas manquer !

site MINDSZENTI

 
Repost 0
Published by Agnès Grillo - dans presse
commenter cet article
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 14:25

 

Le rêve sans fin selon Mindszenti

http://www.sudouest.fr/images/2010/07/31/150969_13836372_460x306.jpg

« Le Début de la vie », 80x80, huile, pastel à l'huile.  

repro « so »


Étudiant en littérature à Budapest, László Mindszenti se destine à être poète quand les Soviétiques envahissent le pays. Contraint à l'exil, il s'installe à Rouen (76) où il reprend ses études universitaires à la Sorbonne. Il découvre par hasard la peinture en confectionnant des cartes de vœux et est rapidement encouragé par son entourage à continuer. Ses œuvres rencontrent aussitôt un grand succès mais, par acquis de conscience, il s'inscrit à l'école des Beaux-Arts où il achève sa formation. Il fonde ensuite l'Académie libre de peinture et de dessin, et entame parallèlement un doctorat à l'Institut d'art et d'archéologie de Paris tout en publiant des recueils de poèmes. Contraint de quitter Rouen en 1975 pour des raisons de santé, il s'installe à Frespech et poursuit sa carrière d'artiste qui l'amène à exposer notamment au Parlement européen et dans son pays d'origine.

Les personnages qui peuplent le monde de László Mindszenti sont à l'image de celui qui les peint : aériens et poétiques. Marquées par la courbe et la légèreté, ses créatures semblent échapper à la cruelle loi de la pesanteur et aux noirceurs dont l'âme humaine est parfois remplie. Résolument optimiste, son œuvre tout en couleurs convie à la noce les notions de paix et d'harmonie incarnées par les messagers ailés qui la traversent. Le monde onirique de Lázslò Mindszenti est ainsi : frappé de beauté, de liberté et de lumière. Le spectateur est invité à s'y promener en empruntant les multiples sentiers sinueux qui sillonnent les toiles. Des chemins tortueux mais pas torturés que l'artiste n'a de cesse de dessiner, lui qui peut reprendre, vingt ans plus tard, une toile pour en parfaire les traits. Une marque d'exigence, peut-être, mais l'affirmation surtout que ces voyages intérieurs sont sans fin et que ces mondes restent toujours à créer et à explorer.


Contact : Tél : 05 53 41 40 25

ou sur le site Internet :

http://www.yagoa.fr/MINDSZENTI

 

2 août 2010 08h31 | Par Sébastien Maurès

 

Repost 0
Published by S.Maurès - dans presse
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 20:10

Un livre sur les artistes de Lot-et-Garonne


Trente-cinq parcours sont présentés

 

 Sébastien Maurès présente 35 artistes du département, peintres et sculpteurs, à travers leur parcours et leurs œuvres. photo jean-louis borderie

Sébastien Maurès présente 35 artistes du département, peintres et sculpteurs,

à travers leur parcours et leurs œuvres.

photo Jean-Louis Borderie

 

 De nombreux artistes, peintres et sculpteurs, vivent en Lot-et-Garonne et la plupart d'entre eux, comme Mindszenti, exposent et vendent leurs œuvres ailleurs. Pourtant, il n'est pas une semaine où une commune n'organise le vernissage d'une exposition. Le paradoxe n'est qu'apparent dans la mesure où aucune hiérarchie n'est établie en la matière. Cette profusion de l'offre finit par jeter le trouble dans les rangs d'un public qui peut avoir besoin d'un véritable accompagnement afin d'être capable de juger des différences d'une œuvre à l'autre.

Au-delà des coups de cœur irrationnels pour une source d'inspiration, une couleur, une technique, des amateurs aimeraient par exemple avoir les clefs pour comprendre pourquoi une toile est proposée à 80 euros et une autre à 3 000. Comprendre comment l'investissement de l'artiste se traduit pinceau ou gouge en main.

Découverte d'un monde

Les attentes des artistes peuvent également être d'un ordre différent et pas seulement pour des raisons exclusivement financières. Des artistes qui, contrairement à une idée reçue, sont capables pour la majorité d'entre eux de parler de leur passion, de leur métier, de leurs espérances, pour peu qu'on prenne le temps de respecter leur travail. Les amateurs, prêts à acheter ou non, sont souvent bien accueillis dans les ateliers.

C'est une promenade dans ce monde que propose dans un livre Sébastien Maurés, jeune enseignant de Castillonnès, qui avait envie de montrer que l'art constitue aussi une des grandes richesses du Lot-et-Garonne.

Spécialisé dans la recherche littéraire, il employa une méthode identique pour identifier peintres et sculpteurs, sans a priori. Il a étudié leurs œuvres, s'en est imprégné avant d'aller à leur rencontre pour leur soumettre son projet entrepris avec un ami infographiste de Montauban. Sur la cinquantaine d'artistes contactés certains refusèrent d'être présentés pour des raisons diverses dans ce livre pour l'édition duquel une participation financière leur a été demandée. Mais la majorité d'entre eux trouva l'idée intéressante.

Une exposition commune

Ainsi d'un premier contact à des entretiens ayant pu durer de très longues heures, Sébastien Maurés a réalisé un ouvrage indispensable à qui souhaite s'aventurer sur le chemin de l'art. Son ouvrage présente 35 peintres et sculpteurs auxquels sont consacrés d'une à trois pages qui présentent le parcours artistique de l'artiste photographié en noir et blanc contrastant avec la couleur de plusieurs de ses œuvres qui l'accompagnent. Les coordonnées de l'artiste sont aussi données afin de faciliter les échanges.

Tel est le contenu de cet ouvrage mis en vente à un prix très raisonnable pour un beau livre d'art afin de « mettre la culture à la portée de tous », explique l'auteur qui réussit aussi la gageure de présenter une centaine de toiles de ces artistes dans une exposition qui se déroulera salle Carbonnier, à Castillonnès, du 7 au 11 mai.

Les artistes seront presque tous présents pour le vernissage en fin de journée « dans le but de créer du lien entre les artistes et le public ».


terre d'art1001

« Terre d'art », de Sébastien Maurés, aux éditions Sud Garonne. 10 euros. Disponible à partir de vendredi à l'exposition puis ensuite dans les librairies et les Offices de tourisme du département.
Repost 0
Published by mindszenti - dans presse
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 19:58
Les deux expositions normandes sont terminées


Voici ce que le critique d'art Luis Porquet en a retenu.

"les peintures de László Mindszenti semblent exprimer la part la plus légère et lumineuse de l'être. L'air est l'élément dans lequel elles prennent corps. Les créatures qu'elles mettent en scène sont porteuses d'un message de paix. Aucune violence ne vient contrarier leur essor. Elles ressemblent à ces hôtes du ciel que le retour du printemps fait surgir au-dessus de nos têtes. Leurs mouvements étourdissants s'accordent à la musique des sphères, au ramage des anges, au ballet crépitant des astres.

Ayant dû, en pleine jeunesse, affronter l'épreuve et la meurtrissure de l'exil,
LászlóMindszenti n'ignore ni la souffrance, ni le prix de la liberté. Comme Shakespeare, le grand visionnaire, il connaît le travers de l'homme et sait de quelles actions infâmes son semblable est capable quand le besoin de domination anéantit en lui tout sens de la mesure et du respect élémentaire. Mais la conscience de l'ombre ne fait qu'accroître l'impérieux appel de clarté auquel toute vie, par nature et par vocation, aspire profondément. Le peintre l'a compris, car il cultive en lui l'instinct du tournesol.

László sait que le paradis n'est pas un lieu enclos de murs épais et protecteurs, mais un état auquel chacun, s'il le désire, peut accéder sans passeport. Peintre des mots, à l'origine, il est devenu poète des images et ces deux atouts conjugués laissent entrevoir un horizon paisible à l'âme humaine, un espace de quétude où tout rêve devient possible. L'étoile viendra sur le jardin détruit a écrit Georges Schéhadé, immense poète de langue française. A cette parole, Roger Judrin aurait pu ajouter ceci :

 Ne te retire pas du monde
A moins qu'un monde en toi
Te conduise au désert
Où te servent des anges


Si le monde de László paraît souvent plus paisible, plus vrai, plus lumineux que celui dans lequel nous nous débattons chaque jour, c'est qu'il a fait de sa fragilité une source jaillissante, un antidote à l'arrogance des miliciens du désespoir. Ce monde subtil et généreux nous dit que le salut est du côté de la beauté, de la ferveur et de l'amour. Car celui qui rêve, écrivait encore Schéhadé, celui qui rêve se mélange à l'air.
A chacun, maintenant, de suivre son étoile.
28 mai 2008
Repost 0
Published by Luis Porquet - dans presse
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 13:06


Paris-Normandie
16 septembre 2009
Repost 0
Published by - dans presse
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 10:25


2009
MINDSZENTI à la GALERIE ROLLIN . Rouen.








Il fallait à Dominique Rollin une exposition marquante pour cette première présentation saisonnière dans une galerie superbement rénovée tant en couleurs qu'en lumière. C'est Laszlo MINDSZENTI qui en est l'heureux bénéficiaire avec un très bel accrochage, bien dans l'esprit et le charme de cet artiste incomparable, dont les oeuvres, aux étonnantes souplesses et aux superbes et personnels accords de couleurs, continuent de prôner la poésie onirique des êtres, gens et bestiaires, imprégnés par l'artiste d'un environnement audacieux aux effets magiques, d'une sensualité vibrante et émouvante.

André Ruellan
critique d'art

 



Repost 0
Published by André Ruellan - dans presse
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 13:09




Gaillon

Peintre et poète

un peintre qui célèbre la nature et la vie

Gaillon. La galerie Styl'art cadre expose Laszlo Mindszenti
jusqu'au samedi 28 février.

La galerie Styl'art cadre accueille jusqu'au dimanche 28 février un artiste visionnaire d'origine hongroise : Laszlo Mindszenti.
Né à Békéscaba le 21 mai 1934, il est contraint à l'exil en 1956, au moment où les troupes soviétiques mirent brutalement fin à l'insurrection de Budapest. Il n'a que 22 ans quand il arrive en France où il reprend courageusement ses études universitaires. En 1960, Laszlo Mindszenti s'inscrit à l'école des Beaux-Arts de Rouen. Il crée son "Académie libre de peinture et de dessin" de 1961 à 1975. En 1965, il obtient sa licence ès lettres modernes à la Sorbonne.
A la fois peintre et poète -l'un des ses livres Poèmes de jade, poèmes de jadis fut primé par l'académie des Arts - Mindszenti est un homme de culture qui connaît le tréfonds de l'âme humaine et s'est toujours appliqué à célébrer la nature  et la vie, qui est pour lui un don sacré.
La tentation du rapprochement didactique entre Laszlo et Lascaux est grande. Cet amoureux de couleurs primaires vives, les sujets et formes qu'il utilise dans ses toiles n'est pas sans rappeler celles de nos ancêtres, ne répondant à aucune norme, libres de créer selon leurs envies et inspiration du jour : "je peins sans me poser de question. Le plus souvent se sont mes tableaux qui mes choisissent. La peinture m'habite depuis toujours", aime-t-il à se décrire. Peintre libre donc, qui aime dématérialiser les corps et les faire évoluer en figures dansantes d'une grande légèreté.
Cette exposition est visible jusqu'au samedi 28 février au 75, rue du général de Gaulle,

les mardis et samedis de 9 h à 12 h et de 14h 30 à 19 h,
mercredi, jeudi et vendredi de 14 h 30 à 19 h,
dimanche de 9h à 12 h30
renseignements : tél/fax : 02.32.53.92.76

Article paru le 21 février 2009

 

 

Repost 0
Published by mindszenti - dans presse
commenter cet article