Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : mindszenti, peintre contemporain et poète
  •  mindszenti, peintre contemporain et poète
  • : Toute l'actualité de la peinture et de la poésie de Laszlo MINDSZENTI, peintre contemporain. Ses expositions, ses nouvelles oeuvres sur toile ou sur papier ainsi que tout événement en rapport avec le peintre : ateliers pour enfants, initiations... La peinture du peintre contemporain Anna Mindszenti-Calische, sa fille discussions, échanges à propos des Mindszenti
  • Contact

Recherche

2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 20:10

Un livre sur les artistes de Lot-et-Garonne


Trente-cinq parcours sont présentés

 

 Sébastien Maurès présente 35 artistes du département, peintres et sculpteurs, à travers leur parcours et leurs œuvres. photo jean-louis borderie

Sébastien Maurès présente 35 artistes du département, peintres et sculpteurs,

à travers leur parcours et leurs œuvres.

photo Jean-Louis Borderie

 

 De nombreux artistes, peintres et sculpteurs, vivent en Lot-et-Garonne et la plupart d'entre eux, comme Mindszenti, exposent et vendent leurs œuvres ailleurs. Pourtant, il n'est pas une semaine où une commune n'organise le vernissage d'une exposition. Le paradoxe n'est qu'apparent dans la mesure où aucune hiérarchie n'est établie en la matière. Cette profusion de l'offre finit par jeter le trouble dans les rangs d'un public qui peut avoir besoin d'un véritable accompagnement afin d'être capable de juger des différences d'une œuvre à l'autre.

Au-delà des coups de cœur irrationnels pour une source d'inspiration, une couleur, une technique, des amateurs aimeraient par exemple avoir les clefs pour comprendre pourquoi une toile est proposée à 80 euros et une autre à 3 000. Comprendre comment l'investissement de l'artiste se traduit pinceau ou gouge en main.

Découverte d'un monde

Les attentes des artistes peuvent également être d'un ordre différent et pas seulement pour des raisons exclusivement financières. Des artistes qui, contrairement à une idée reçue, sont capables pour la majorité d'entre eux de parler de leur passion, de leur métier, de leurs espérances, pour peu qu'on prenne le temps de respecter leur travail. Les amateurs, prêts à acheter ou non, sont souvent bien accueillis dans les ateliers.

C'est une promenade dans ce monde que propose dans un livre Sébastien Maurés, jeune enseignant de Castillonnès, qui avait envie de montrer que l'art constitue aussi une des grandes richesses du Lot-et-Garonne.

Spécialisé dans la recherche littéraire, il employa une méthode identique pour identifier peintres et sculpteurs, sans a priori. Il a étudié leurs œuvres, s'en est imprégné avant d'aller à leur rencontre pour leur soumettre son projet entrepris avec un ami infographiste de Montauban. Sur la cinquantaine d'artistes contactés certains refusèrent d'être présentés pour des raisons diverses dans ce livre pour l'édition duquel une participation financière leur a été demandée. Mais la majorité d'entre eux trouva l'idée intéressante.

Une exposition commune

Ainsi d'un premier contact à des entretiens ayant pu durer de très longues heures, Sébastien Maurés a réalisé un ouvrage indispensable à qui souhaite s'aventurer sur le chemin de l'art. Son ouvrage présente 35 peintres et sculpteurs auxquels sont consacrés d'une à trois pages qui présentent le parcours artistique de l'artiste photographié en noir et blanc contrastant avec la couleur de plusieurs de ses œuvres qui l'accompagnent. Les coordonnées de l'artiste sont aussi données afin de faciliter les échanges.

Tel est le contenu de cet ouvrage mis en vente à un prix très raisonnable pour un beau livre d'art afin de « mettre la culture à la portée de tous », explique l'auteur qui réussit aussi la gageure de présenter une centaine de toiles de ces artistes dans une exposition qui se déroulera salle Carbonnier, à Castillonnès, du 7 au 11 mai.

Les artistes seront presque tous présents pour le vernissage en fin de journée « dans le but de créer du lien entre les artistes et le public ».


terre d'art1001

« Terre d'art », de Sébastien Maurés, aux éditions Sud Garonne. 10 euros. Disponible à partir de vendredi à l'exposition puis ensuite dans les librairies et les Offices de tourisme du département.
Repost 0
Published by mindszenti - dans presse
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 11:02

 

LA GALERIE A7 EXPULSEE PAR LE MAIRE

DE PENNE D'AGENAIS


 

http://www.sudouest.fr/images/2010/04/01/55314_12650771_460x306.jpg

Hélène Méry et Jean-Jacques Lantourne deux des artistes de la Galerie A7.photo b.s.



Triste fin pour la Galerie A7 de Penne dAgenais.

Après des année d'efforts pour réhabiliter les locaux,  malgré l'interêt croissant que suscite cette galerie-atelier très active, auprès des plus jeunes en particulier, le maire de Penne d'Agenais décide de façon très cavalière de ne pas renouveler leur bail.

La galerie st donc contrainte de déménager (le 31 mai), pour aller s'installer à Agen, 22 rue Richard Coeur de Lion, à deux pas de l'Église des Jacobins.


blog de la Galerie A7

Article paru dans le journal Sud-ouest

petite fable

Repost 0
Published by Agnès Grillo
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 12:12

Exposition Mindszenti au Théâtre du Moulin d'Andé

 Durant tout l'été 2010


szló MINDSZENTI exposera ses dernières oeuvres au Moulin d'Andé.

 Situé en Normandie, à 100 km en aval de Paris, sur une boucle de la seine, le Moulin d'Andé fut probablement construit à la fin du XIIe siècle pour approvisionner la garnison de Château Gaillard.


Maquette du moulin

Dernier spécimen connu des "moulins pendants" (roue pendant au dessus de l'eau), il est classé monument historique, avec ses rouets, ses meules, ses lanternes et ses tiges de relevées.

Lorsque Suzanne Lipinska s'y installe en 1957, le Moulin d'Andé est encore dans son état d'origine. Très vite, elle décide de donner à ce lieu une vocation culturelle en l'ouvrant à quelques artistes et intellectuels qui y trouvent, loin de l'agitation parisienne, un lieu propice à un travail personnel et créatif.

En 1962, l'Association Culturelle du Moulin d'Andé est déclarée à la préfecture de l'Eure. Ses buts sont clairs et n'ont pas varié depuis sa création : être une maison d'accueil et de travail, artistique et intellectuel, individuel et collectif ; ainsi qu'être un foyer d'animation et de manifestations culturelles pour la région.




http://www.moulinande.com/moulin/parc1.jpg 


Au milieu d'un parc de 15 hectares, entouré de plusieurs bâtiments, le Moulin est restauré, rénové, agrandi. Des chambres sont aménagées dans les dépendances. L'étable, l'écurie, la remise se transforment en salles de travail et en lieux conviviaux. Le jardin d'hiver devient Théâtre. Il permet d'accueillir des spectacles, des concerts, d'organiser de grandes réunions ainsi que des expositions.



Repost 0
Published by Agnès GRILLO - dans peinture
commenter cet article
28 février 2010 7 28 /02 /février /2010 09:00

expo peinture & photos mindszenti


Eva-Kristina Mindszenti, auteur-illustrateur


J’ai peu parlé sur ce blog d’Eva Kristina, la seconde fille de Kristina et László Mindszenti.

Eva comme ses parents et sa sœur aînée  est  une artiste aux multiples talents :

photographe, illustratrice, écrivain…pour ne citer que les principaux.

La ville d’Agen (Lot-et-Garonne) consacre l’année culturelle 2010 à l’Afrique.

Toutes les actions de l’année se déclineront autour de ce thème.

A cette occasion Eva expose du mercredi 10 février au samedi 27 mars, les originaux de ses dessins à l’encre de chine ayant servis à illustrer le livre pour enfants «  paroles d’arbre » (texte de Mylène Baptista) paru chez Art Média Editions.

 


 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51PZ3CKD4CL._SL500_AA240_.jpg


Cette exposition est organisée par le

Centre Culturel d’Agen  

du 10 Février au 27 Mars 2010

à "LA TANNERIE"


20 rue Cajarc
47000 Agen
tél.05 53 68 04 04
entrée libre


« Paroles d’arbre »
 paru en 2005,
réédité en 2006,
se trouve en librairie
et sur Internet.

 


 







Eva Kristina est également l’auteure/illustratrice de deux autres livres pour enfants de la même collection :

http://ecx.images-amazon.com/images/I/410X5RQ9GXL._SL160_AA115_.jpg

 


Phénomènal Kutyu

 

 

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51jEo1ZntZL._SL160_AA115_.jpg


L'aventure, Kutyu ! L'aventure !




Elle est aussi l’auteur du roman « Les inattendus » paru chez Gallimard en 2007.

 


http://s3.static69.com/m/image-offre/a/5/f/2/a5f2e0f370f369f3d14f7c553a9ba1cb-300x300.jpg

 

 

 

Agnès Grillo

 

 



Repost 0
Published by Agnes Grillo
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 14:40

Le dessin n'est pas un art mineur


Pour certains, il n’a pour fonction que la préparation d’une œuvre picturale.

Cette opinion erronée, apparue au XVIIe siècle (et toujours enracinée chez certains de nos contemporains), rejette le dessin à la seule tâche de l'esquisse préparatoire, en ne lui attribuant aucune sensibilité.
Toujours pour ces personnes, seule la couleur a de l'importance.
Le dessin est beaucoup  plus que cela.


La personnalité de grands peintres se révèle dans leurs dessins, souvent même avec beaucoup plus de force que dans leurs peintures (Léonard de Vinci, Rambrandt...)

La peinture pouvant être retravaillée sans relâche, celle-ci perd quelques peu de sa spontanéité. Mais pour le dessin, il en est tout autrement.
Il donne une idée exacte de la maîtrise du peintre.
On peut y deviner son caractère, sa sensibilité.
L'émotion de l'artiste contenue dans le trait est toujours aussi puissante plusieurs siècles après.

Mindszenti est un peintre qui retravaille ses toiles à l’infini, pendant plusieurs années, voire  pendant plus de dix ans.

Ses œuvres graphiques (au crayon, au fusain, à l’encre …), nous livrent ce qu’il ressent mentalement, de façon spontanée, sans voile, sans retouche, sans artifice.

 

2009-decembre-crayon-1.jpg

dessin au crayon


Entièrement absorbé par sa peinture depuis plus de trente ans Mindszenti n’avait plus dessiné.

2010 constitue un tournant qui voit réapparaître la grande maîtrise du trait qui avait fait la renommée de Mindszenti dès ses débuts.


Agnès Grillo
Repost 0
Published by Agnes Grillo - dans dessin
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 14:26
Jour de lumière


les-cascades-du-paradis-100X100cm.jpg




"les cascades du paradis"
huile sur toile 100 X100 cm




Un jour, dans la lumière, les bois nous
offriront leur fête.

En ce jour de lumière, cesseront les tempêtes.

Ce jour, dans la lumière, où cataractent
les sons, un verbe chantera son amour, ses
premières leçons.

Ce jour, dans la lumière, un savant écolier
récitera son Histoire sans date, sans sang
coulé.

Ce jour-là, les cerveaux-serfs de la haine,
du mal, prêteront serment à la Paix, suave,
sincère, sans rivale.

Ce jour-là de lumière, les braves, les pleutres,
les niais, les mordus seront réunis ; ils fêteront
tous la Paix.

La Paix des mots, des faits, des êtres, des
arbres, des sons, des hommes, des bêtes.

La verve de tout ce qui est bon, le nerf de
tout ce qui est durable

La beauté des montagnes coulées, des échos
hors des vents du val

La paix éternelle des pensées, des vers sans
rime, sans compte-syllabes, des mouvements
saints des mères aimées.

L'affliction de tout ce qui casse.

La Paix éternelle des mêlées, la trêve éternelle
des batailles

La Paix en sons, en vives couleurs, en
sérénades, en écureuils, en tout ce qui dans
notre nature, en notre sang, en notre vue,
dans nos instincts, dans nos poèmes, dans nos
romans, dans leurs rêves, dans notre vie, dans
notre mort, (sans cloches, sans casques, sans passeports) sous le linteau bleu du ciel de la
Pensée Essentielle : HARMONIE.

Harmonie en paix, en sons, en consonances
et en songes, sans dissonances férues d'armes,
sans idées jaunes, rouges, macabres
sans les "non" d'aujourd'hui, sans chasse à
l'homme, sans tueries

sans ce qui glisse, sans ce qui rampe dans nos
têtes aujourd'hui.

Un jour, dans la lumière, les bois nous
convieront à leur fête.

Ce jour-là, dans la lumière, cesseront les
tempêtes.

Ce jour, dans la lumière, où cataractent les sons,
un verbe chantera son amour aux premières
leçons.

László MINDSZENTI
Repost 0
Published by mindszenti - dans poésie
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 19:18

Mindszenti recherche des galeries


DSCN4031

afin de pouvoir exposer et vendre son travail.

écrire à :

mindszenti.grillo@laposte.net
Repost 0
Published by mindszenti - dans peinture
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 11:31

What artistic movement can be classed

Mindszenti ?




Reserved, even shy, Mindszenti was and never will be a careerist.

 

Creation is for him a vital necessity, an "obsession" of all time, fueled by the exygency and sincerity that rise against the almost.


"The deer magical ride"

oil on canvas 73 X 60 cm

 


His journey ahead slowly but surely.

He does'nt belong a particular current.

Ranking himself among the painters " dream" could be just as welle link him to anatherartistic movements ?

For you, whatartistic movement is connected Mindszenti ?


Agnès Grillo
Repost 0
Published by Agnes Grillo - dans peinture
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 11:34

Dans quel courant artistique peut-on classer Mindszenti ?



Réservé, voire timide, Mindszenti, ne fut et ne sera jamais carriériste.

La création est pour lui une nécessité vitale, une « obsession » de tous les instants, alimentée par l’exigence et la sincérité qui s’élèvent contre

l’à peu près.


La balade du cerf magique

Huile sur toile 73 X 60 cm


Son itinéraire avance lentement, mais sûrement.

Il ne fait partie d'aucun courant. Ne sachant pas dans quelle catégorie  le classer, on a souvent qualifié sa peinture d' "onirique" ou d'"art singulier".

Ayant aujourd'hui de nombreux "suiveurs", ayant fait et continuant à faire "Ecole", je considère qu'il a appartient à son propre courant qui reste à qualifier.

  Qu'en pensez-vous ?

Agnès Grillo
Repost 0
Published by Agnes Grillo - dans peinture
commenter cet article
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 14:27

LA DEFISCALISATION, PENSEZ-Y !


Une entreprise qui investit dans l'art et expose ses acquisitions peut effectuer des déductions fiscales sur le résultat de
l'exercice d'acquisition et sur les quatres années suivantes.

Les professionnels qui ont acheté des oeuvres originales d'artistes vivants et les ont inscrits à un compte d'actifimmobilisé, peuvent déduire du résultat de l'année d'acquisition et des 4 années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d'acquisition dans la limite de 5 pour mille de son chiffre d'affaires HT.

En contre-partie de cette déduction fiscale, l'entreprise doit présenter sur 5 ans les oeuvres acquises, au public.
Pour les oeuvres dont le prix d'acquisition est inférieur à 5 000 € HT, le Ministre délégué au Budget admet que la condition d'exposition au public soit satisfaite dès lors que l'oeuvre est exposée dans un lieu « accessible aux clients et/ou aux salariés de l’entreprise, à l’exclusion des bureaux personnels ».

• L'article 238 bis AB du code général des impôts, issu de l'article 7 de la loi du 23 juillet 1987 prévoit que les entreprises faisant l'acquisition d'oeuvres originales d'artistes vivants, peuvent déduire une somme égale au prix d'acquisition des oeuvres concernées.

Dans le cas d'achat d'oeuvres d'artistes vivants, l'objectif n'étant pas d'enrichir les collections publiques, mais de favoriser la création contemporaine, l'entreprise reste propriétaire de l'oeuvre.

• Cette déduction qui est pratiquée par fractions égales pendant cinq ans au titre de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes ne peut excéder au titre de chaque exercice la limite de 5 pour mille du chiffre d'affaires, minorée du total des déductions mentionnées à l'article 238 bis AA du CGI, et doit être affectée à un compte de réserve spéciale figurant au passif du bilan.

En cas de changement d'affectation ou de cession de l'oeuvre ou de prélèvement sur le compte de réserve, les déductions pratiquées sont immédiatement réintégrées.

• La décision de pratiquer cette déduction relève de la gestion de l'entreprise et n'est subordonnée à aucune autorisation
préalable de l'administration.

• L'entreprise qui décide de pratiquer cette déduction doit joindre à sa déclaration de résultats un document conforme au modèle présenté par l'administration.


L'oeuvre est enregistrée en immobilisation. Une réserve correspondant aux déductions effectuées crée au passif du bilan est réintégrable aux bénéfices imposables si l'oeuvre cesse d'être exposée au public ou est cédée.

Dans le cas de cession, les excédents éventuels sur le prix d'acquisition seront assujettis aux régimes des plusvalues professionnelles, et bénéficieront pour les cessions au-delà de deux ans de l'imposition à taux réduit.

• La cession de l'oeuvre d'art acquise dans ce cas par une entreprise est soumise à la TVA à taux réduit. L'article 7 de la loi du 23 juillet 1987 prévoit également la possibilité de créer une provision pour dépréciation de l'oeuvre dans le cas où la dépréciation constatée excéderait les déductions déjà opérées.

Extrait du Code Général des Impôts

Art 238 bis AB

Acquisition d'oeuvres d'art. Les Sociétés peuvent déduire de leur résultat imposable de coût d'acquisition d'oeuvres originales d'artistes vivants inscrites à l'actif immobilisé à condition qu'elles restent exposées au public. Cette déduction s'effectue par fractions égales sur les résultats de l'exercice d'acquisition et les quatres années suivantes pour les oeuvres achetées à compter du 1.1.2002 (ou des neuf ou dix-neuf années suivantes pour les autres oeuvres suivant qu'elles ont été acquises à compter du 1.1.1994 ou avant cette date).

La déduction effectuée au titre de chaque exercice, inscrite à un compte de réserve spéciale, ne peut excéder la limite de 5 p.mille du chiffre d'affaires, minorée du total des autres déductions opérées au titre de mécénat.


Lire page Ministère de la culture : cliquez ici


Exemple

Une entreprise ayant un CA de 200 000 euros acquiert 6000 euros d'oeuvres originales d'artistes vivants.

Le plafond de déduction est egal à
200 000 X 5°/oo =1000 euros.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          
La déduction fiscale:
6000 X 1/5 =1200 euros reste limitée à 1000 euros (les 200 étant perdus).

Sur un résultat imposable de 10000 euros, l'entreprise
déduira 1000 soit 9000 euros soumis à l'impôt.

Le montant porté en
réserve sera de 1000 euros.

Le retrait de l’exposition au public, la cession de l’œuvre ou le prélèvement de la réserve spéciale générera l'imposition de la réserve.

Enfin, un imprimé spécial de suivi des dépenses de mécénat est à annexer à la déclaration de résultat de l'entreprise.

Par ailleurs, les œuvres d'art visées ne sont pas soumises à la taxe professionnelle (art. 1469 du CGI)

Repost 0
Published by Agnès Grillo - dans peinture
commenter cet article